Après un parcours de vingt ans dans le sous-sol des montagnes corses, l’eau d’Orezza émerge, purifiée des nitrates et autres pollutions, contenant du fer, du potassium et d’autres minéraux, et pétillante.

Pour vérifier sa réputaion, des médecins entreprirent de tester ses propriétés, et purent déterminer son efficacité pour lutter contre l’anémie, grâce à son fer

Quand la mode des cures thermales s’est répandue au 19e siècle, le site d’Orezza avait une grande réputation, en europe et dans l’empire colonial

On pouvait y recevoir des séances de massage, y prendre des douches bénéfiques, et sa réputation était fermement établie auprès d’un public de connaisseurs

La consécration vint en 1856 grâce à un décret de Napoléon III, la reconnaissant d’intéret public, et lui donnant une autorisation d’exploitation

Après avoir pratiquement disparu, l’eau pétillante d’Orezza a retrouvé le succès

Cette fermeture ne pouvant en rester là, un entrepreneur Corse à relevé le défi et relancé l’exploitation, a complètement rénové l’outil de production et relancé l’usine d’embouteillage

La nouvelle usine a été complétée par un laboratoire d’analyse et les trente nouveaux employés ont permis à cette région de prendre un nouveau départ

L’eau d’Orezza a repris son statut emblématique de représentation de l’ile de beauté, et sa diffusion s’étend maintenant en Corse, en France, et également en Amérique, au Japon et dans de nombreux autres pays.

Vous pouvez aussi trouver l’eau d’Orezza sur de nombreuses boutiques internet, notamment en suivant le lien ci-dessous