Constituer une entreprise n’est pas un gros problème pour les français, mais ils se voient parfois confrontés à un choix un peu trop large. On compte en effet plusieurs options possibles pour ouvrir une société. La création sasu semble être une excellente alternative aux auto-entrepreneurs.

Les options sont nombreuses, et ne se limitent pas à l’auto entrepreneur, on peut réfléchir à la création d’une SASU. Une société par action simplifiée unipersonnelle ne requiert qu’un seul et unique actionnaire. Il n’est responsable qu’à hauteur du capital apporté.

La création d’une sasu est donc relativement simple et ne requiert pas de partenaires. Le nombre d’actionnaires est en effet limité à un dans cette confirguration. On la distingue ainsi d’une Société à action simplifiée.

Comme partout, un président doit être nommé. L’actionnaire peut s’investir de cette position mais il y a une autre possibilité. Il peut aussi être un tiers extérieur à la société.

Les cabinets juridiques jouent un rôle accompagnateur conseiller et accompagner la création sasu

On commence par choisir la forme juridique de la société, c’est la première étape. Ensuite, en fonction du choix effectué, il y a un formulaire à remplir. On valide la commande pour pouvoir télécharger les documents à disposition.

A chaque étape de la procédure, les entrepreneurs bénéficient de conseils personnalisés. L’accompagnement est entièrement personnalisé pour assurer un résultat optimal. Les avantages de chaque forme juridique leur sont connus.

Il faut partager ses compétences et orienter le client, et selon le budget on peut choisir une solution « dossier prêt à être déposé », ou alors k-bis en main, un peu plus chère toujours pour la création d’une sasu.

La création sasu est une procédure qui peut faire l’objet d’un accompagnement, les agences juridiques proposent des solutions adaptées.
accéder au site en ligne COMMUNIPRESSE.CTUNIC